Sécurité sanitaire des aliments
Accueil | Contact | maisadour-semences.com | English version

Qualité sanitaire du maïs & Mycotoxines

Les clés pour comprendre

Epidémiologie des Fusarium

Les symptômes

F. section Liseola

Attaque par le champignon Fusarium section LiseolaLe symptôme typique d'une attaque de F. section Liseola est l'apparition de moisissures blanchâtres à roses.

Elle affecte des grains isolés, des groupes de grains, souvent à partir d'une lésion causée par un insecte.

L'attaque peut être plus diffuse et les grains infectés répartis aléatoirement sur l'épi. Les grains infectés peuvent également montrer des symptômes en étoiles, c'est à dire des stries blanches irradiant du point d'attache de la soie au grain.

Sur des épis sévèrement attaqués, les spathes blanchissent et adhèrent fermement au grain.

 

F. graminearum

Attaque par le champignon Fusarium graminearum

Les symptômes d'attaque de F. graminearum sont des moisissures de couleur rose à rouge couvrant l'épi du sommet vers la base.

Sur des épis sévèrement attaqués, les spathes blanchissent et adhèrent aux grains ; par la suite, une moisissure poudreuse, duveteuse et rose se forme.

 

 

 

Les conditions de développement

F. section Liseola
Son développement est généralement favorisé par un temps chaud et sec durant la période de remplissage des grains.

F. graminearum
Les attaques sont favorisées par une forte humidité au moment de l'émergence des soies, suivies par des températures modérées. Les fortes précipitations durant la période de maturation de juillet et août favorisent le développement de la maladie. La température optimale de croissance est située autour de 20-25°C.

 

Les sources de l'inoculum

Les résidus de la culture précédente sont considérés comme la première source d'inoculum pour l'infection des épis de maïs.
Les adventices, les semences ou le sol peuvent aussi être source d'inoculum.

Infection et colonisation de l'épi

F. section Liseola

Attaque par le champignon Fusarium section LiseolaPlusieurs modes d'infections ont été identifiés :

  • par des blessures d'insectes,
  • en moindre mesure par les soies
  • et enfin, voie largement mineure, par transmission systémique des semences ou racines aux épis.

La relative importance de ces différents modes d'infection dépend de la localisation géographique et des conditions environnementales.

En Europe, la sévérité des attaques de F . section Liseola est fortement corrélée aux blessures d'insectes dont principalement la pyrale du maïs. Les insectes (en particulier la pyrale du maïs) jouent un rôle important dans la dispersion de F. section Liseola mais sa dispersion peut se faire aussi par splashing ou dispersion par le vent.

 

F. graminearum

Attaque par le champignon Fusarium graminearum

L'infection se fait principalement via les soies. Ces dernières sont très sensibles durant une période de 6 jours environ après l'émergence des soies. Leur sensibilité diminue ensuite. La contamination de F. graminearum peut aussi être initiée par des blessures d'insectes sur l'épi, mais dans de moindres proportions que la contamination par la contamination par les soies.
Les spores peuvent atteindre les soies par splashing, par dispersion par le vent ou par des insectes vecteurs de champignons.

Interaction entre les espèces

La coxistence entre champignons dans les épis de maïs est fréquente. Les interactions entre Fusarium sont encore peu étudiées et mal comprises. On a observé que F. section Liseola peut exclure F. graminearum lorsque les deux espèces sont simultanément inoculées dans le conduit des soies des épis de maïs. Il a également été reporté que F. section Liseola peut protéger les plants de maïs contre l'infection par F. graminearum.

Des champignons peu sensibles aux fongicides

Les fongicides n'ont qu'une efficacité limitée sur la fusariose des épis de maïs (jusqu'à 50-60% d'efficacité pour le F. graminearum).

 

 

© Maïsadour Semences 2019
    Doc. créé le 8 mars, 2006 - màj le 22 mars, 2007 | Mentions légales |